Peter HAMMILL - From The Trees

ArtisteTitreFormatDuréeDate d'enregistrementPrixAjouter dans mon caddie
Peter HAMMILLFrom The TreesCD00:00:00201717,99 Ajouter dans mon caddie
LangueRéférence OrigineRéférence MuseaCode barre
AnglaisFIE9138EX 371795024545794120

Peter HAMMILL est incontestablement l'un des "artistes-culte" du monde du rock, que des musiciens aussi divers que David BOWIE, Peter GABRIEL ou FISH citent comme influence ou objet d'admiration. En plus de quarante albums (Dont plus de la moitié édités par son propre label Fie !, distribués en exclusivité française par Musea.), le poète-musicien aussi éclectique qu'intègre et prolifique a visité, souvent avant leur heure, les divers courants du rock de ces trente dernières années: le rock Progressif avec VAN DER GRAAF GENERATOR dès 1967, le punk avant l'heure avec "Nadir's Big Chance" en 1974, la new-wave dès 1980 avec le K GROUP... Il a su par ailleurs se créer un univers poétique très particulier, fait de méditations et de "visions" d'une force peu commune. Les albums de la fin des années quatre-vingts et de la décennie suivante sont marqués par une constante volonté de renouvellement, même si le choix des musiciens qui l'accompagnent est souvent le même: David JACKSON au saxophone et aux flûtes, Stuart GORDON au violon, Manny ELIAS à la batterie... "Fool's Mate" est son premier album en solitaire, originellement enregistré en 1971. Suivront "Chameleon In The Shadow Of The Night" en 1973, et "Over" quatre ans plus tard. Paru en 1988, "In A Foreign Town" est une collection de chansons diverses, un album de transition mais d'une intensité toujours présente. "Fireships" montre un artiste apaisé et serein, adepte d'amples nappes de claviers et de mélodies d'une grande beauté. "There Goes The Daylight", au contraire, montre ce qu'étaient les concerts de la période 1993 à 1995, des moments de fureur électrique déchaînée et indescriptible. Enregistré en 1992, l'excellentissime opéra-rock "The Fall Of The House Of Usher" (Inspiré de la fameuse nouvelle d'Edgar-Allan POE) a été réarrangé avec bonheur en 1999, et dispose d'une pléiade d'invités de marque (Lene LOVICH, Herbert GRÖNEMEYER...), une oeuvre d'une noirceur et d'un lyrisme hors du commun. "X My Heart", "Roaring Forties", ou le petit dernier "What, Now ?" (2001, une excellente cuvée !) montrent une évolution progressive vers des pièces ambitieuses, parfois proches par leurs arrangements et leur intensité de la référence absolue VAN DER GRAAF GENERATOR, parfois plus intimistes et méditatives ("None Of The Above"). Afin de présenter un panorama exhaustif de ses travaux, Peter HAMMILL nous propose aujourd'hui la compilation "The Thin Man Sings Ballads". Cette rondelle contient douze titres couvrant la période allant de 1982 à 2001, extraits de neuf albums tels "Fireships" & "Everyone You Hold", ou le récent "What, Now ?". Voici que "Clutch" (2002) débarque sur nos platines... Une première constatation s'impose: il s'agit là d'un travail d'orfèvre ! Une fois de plus, serait-on tentés de dire. L'on retrouve à nouveau l'ancien mentor de VAN DER GRAAF GENERATOR égal à lui-même, seul face à sa guitare acoustique et ses textes déchirants. Soucieux de meubler l'espace sonore, l'artiste a choisi de compléter sa palette instrumentale par l'adjonction d'élégantes parties de luth. L'on peut également entendre les interventions judicieuses des fidèles Stuart GORDON (Violon) et David JACKSON (Saxophone & flûte), au détour de certaines plages. Il ne fait aucun doute sur le fait que cette oeuvre majeure nous laissera une fois de plus sans voix. Rien d'étonnant, face à l'une des voix les plus émouvantes de toute la production musicale de ces trois dernières décennies... "Incoherence" (2004) comprend une unique plage éponyme de 41 minutes (Divisée en quatorze cycles). Celle-ci voit la participation des complices de toujours, Stuart GORDON (Violon) et David JACKSON (Flûte & saxophone). La musique alterne entre expérimentations débridées et orchestrations savantes, destinées à illustrer nos difficultés de communication, le tout avec un savoir-faire et une personnalité réellement uniques ! Un événement incontournable... Parallèlement à la tant attendue reformation de VAN DER GRAAF GENERATOR, sa carrière en solitaire ne faiblit pas, à peine interrompue par une crise cardiaque qui l'a éloigné un temps de la scène musicale. Enregistré en l'an 2009, "Thin Air" est déjà le trente-et-unième album du Thin Man ! Seul avec sa voix et sa panoplie d'instruments, il nous délivre neuf compositions originales, qui pourront par moments rappeler aux nostalgiques l'album "A Black Box" (1983). Excellent !