Home Releases Management Cyberpage Contacts Online Store!
   

NEW RELEASES
-ALL LABELS
-MUSEA
-BRENNUS
-ANGULAR RECORDS
-GAZUL
-ETHNEA
-GREAT WINDS
-THUNDERING
-REBEL
-BTI
-DREAMING
-BLUESY MIND
-MUSEA PARALLELE
-MUSIPHYLE
CATALOGUE
SPECIAL OFFER
SELECTION OF THE MONTH
INFORMATION SHEETS
STORES
WEBZINE


> MUSEA >> RELEASES >> NEW RELEASES >> EDNAR GASAC: Teotl

 
Teotl
14.99 € Ref: FGBG 4970


EDNAR GASAC (France)
Teotl

Référence Origine : FGBG 4970
CodeBarre : 3426300049704
Durée : 00:00:00

1 - Mystic Ball In A Green Smoke (6'35)
2 - Teolt Way (2'47)
3 - Ipalnemohuani (2'56)
4 - Face To Face (6'00)
5 - Travis (0'26)
6 - Hypnosikha (5'16)
7 - Materiae (1'41)
8 - Alma Song (4'54)
9 - Sakhri (1'48)
10 - Nuestra Tierra (3'24)
11 - October (1'00)
12 - Vient Le Jour (4'44)
13 - Memoriae (0'45)
14 - Rouge (3'15)
15 - Mystic Smoke In A Green Ball (5'39)
 

The project "Teotl" marks the return of Chris CASAGRANDE. In another life, he was the guitar player of the French band PRIAM, the author of two sought-after albums, published in 1999 and 2001 on the Musea label. Now a producer and a composer based in Mexico, he took a pseudonym (Todescky.com), created a multi-faceted ensemble known as EDNAR GASAC (It is said that this name came from some medieval troubadour...), and gathered local musicians coming from a multitude of horizons. The result is an enigmatic concept-album, "Teotl" (Musea, 2017), made of a hybrid brand of Progressive rock, where pop, rock, electronica, ethnic, folk and experimental meet... Here's a sonic writing full of magic realism (Based on Juan JULFO's novel "Pedro Paramo"), cinematic sequences and complex universes. For our greatest pleasure, it's impossible to find explicit musical references here: one could hear brief glimpses of Peter GABRIEL (Music-wise), Klaus SCHULZE, DEEP FOREST, PULSAR, TEMPANO, VANGELIS, PORCUPINE TREE (The early days) here and there, or even PRIAM on the track "Hypnosikha". This approach is not that far away from the works of French composer Guillaume CAZENAVE, or his fellow countryman Philippe LUTTUN. Another sign of this search for diversity is the language used: English is on par with Spanish, French and Nahuatl, with the instrumental parts remaining the main focus. To be listened in one go, if possible at night, and to be transmitted as a precious jewelbox filled with a sensible demand and a rare mystery...

Le projet "Teotl" signe le retour de Chris CASAGRANDE. Dans un autre vie, il fut le guitariste du groupe français PRIAM, auteur de deux albums très remarqués, publiés en 1999 et 2001 sur le label Musea. Désormais producteur et compositeur installé au Mexique, il prend un pseudonyme (Todescky.com), crée le collectif à géométrie variable EDNAR GASAC (Dont il aurait emprunté le nom à un troubadour médiéval...) et s'entoure de musiciens locaux venus de mille genres possibles. Le résultat est un concept-album énigmatique, "Teotl" (Musea, 2017), fait d'un rock Progressif hybride d'où se croisent pop, rock, électronique, ethnique, folk, expérimental... Une écriture sonore riche en réalisme magique (Le fil conducteur est le roman "Pedro Paramo" de Juan JULFO), en séquences cinématographiques et en univers complexes. Pour notre plus grand plaisir, il est impossible ici d'avancer des influences musicales précises: tout au plus pourrions-nous effleurer ici ou là les univers de Peter GABRIEL (Musicalement parlant), Klaus SCHULZE, DEEP FOREST, PULSAR, TEMPANO, VANGELIS, PORCUPINE TREE (Première époque), voire PRIAM sur le titre "Hypnosikha". Une recherche pas si éloignée de celle du compositeur français Guillaume CAZENAVE, ou de son compatriote Philippe LUTTUN. Autre signe de cet éclectisme à tout crin, on y chante anglais, français, espagnol et nahuatl, tout en laissant prédominer les atmosphères instrumentales. De plus, une architecture secrète semble déterminer la forme générale, et une respiration intense envahir la trame en filigrane: c'est tout le sens de la pochette qui expose un diagramme labyrinthique au centre et déploie un désert mexicain en fond. Au final, il y a là une puissante et singulière énergie ("Teotl" veut dire "L'étrange énergie en train de se réaliser à travers le Tout" en langue nahuatl), qui s'exprime par une ouverture-aventure stylistique et par un continuum de variations appliqués aux quinze compositions de cet envoûtant nouvel opus, plein de fantômes, de bruits, de murmures, de mélodies qui se répondent et se transforment, de rythmes qui se décomposent, s'entrechoquent et se re-stabilisent sur des atmosphères provisoires. A écouter d'un seul trait, si possible la nuit, et à transmettre comme un écrin précieux porteur d'une exigence sensible et d'un rare mystère...